Translation תרגום
 


Israélisme : lois alimentaires de la Tora

 

Ces extraits sont issus d'un vaste travail, partiellement publié, qui est une étude des commandements (en plus du livre "La Bible Plus Justement" ).
L'étude n'est pas finalisée. Elle ne le pourrait sans les manuscrits originaux légués par Moïse, voire d'autres complétant les siens. L'humanité ne dispose aujourd'hui que de copies, toutes plus ou moins susceptibles d'erreurs.
Les buts recherchés sont le rétablissement d'une connaissance plus juste de la Foi d'Israël ou israélisme, et une mise en pratique plus juste de ce qu'elle demande.

En hébreu, un commandement se dit מצוה une mitsva. Des commandements מצות des mitsvot.

Concernant l'ensemble du site et ce qu'il diffuse : © Copyright Hervé Taïeb 1996-2015 all rights reserved. Tous droits réservés à l'auteur. La copie ou reproduction, la traduction, l'utilisation des idées, intégralement ou partiellement, sont interdites. Plagiaires, pilleurs d'idées et du travail des autres : merci de ne plus le faire.

SVP, ne "copiez/collez" rien de cette page sur un autre site, blog, forum, etc. Certaines personnes, bien intentionnées, le font en ignorant les mentions qui précèdent. Pour aider la diffusion de la Tora, placez un lien vers cette page, partagez la dans vos réseaux sociaux. Merci de votre compréhension et de votre aide pour rétablir la Tora.
Lien vers cette page :

http://hervetaieb.org/isr/exoXXIII19.htm

 


 
Dernière mise à jour : 25 octobre 2018.


Cet opuscule est GRATUIT.
Cliquez sur l'image pour le télécharger librement.
Il regroupe des sources de la Tora (Thora, Torah), des explications, la liste des additifs industriels alimentaires non conformes à la Tora, et ceux non conformes au judaïsme (religion à ne plus confondre avec la Foi d'Israël ou Israélisme). Certaines pratiques du judaïsme sans fondement dans la Tora sont commentées.

40 pages, © Hervé Taïeb 2013,
ISBN 2-9514742-8-8, EAN 9782951474284.
Ouvrage à but non lucratif, non destiné à la vente. Vente interdite.

Techniquement, ce livret a été prévu pour être d'abord un livre électronique. Cependant, il est imprimable par qui le voudrait.
Trois pages sont prévues pour la couverture, qui peuvent être imprimées séparément, éventuellement sur du papier plus épais (de type papier "couché", bristol blanc ou autre).
Pour vous simplifier la tâche, le format retenu est celui du papier ordinaire, format standard A4, 21 X 29,7 centimètres, bien connu en Europe et au meilleur prix.
Tout peut être imprimé, ou une seule partie, telle la liste des additifs non conformes à la Tora.
Pour n'imprimer qu'une partie, précisez la plage d'impression (numéro de page de début-numéro de page de fin).

Ce fascicule ou opuscule fournit des explications et un court résumé par additif. Ce n'est pas la même démarche que le judaïsme, qui fournit des listes de produits cachers (c'est à dire "conformes au judaïsme"). Le judaïsme a plusieurs listes, selon les branches rabbiniques. Ces listes sont en fait des répertoires de produits restreints, ceux sous contrôle rabbinique (contrôle parfois prétendu ou théorique).
La démarche de ce fascicule vous permet de choisir vos produits alimentaires dans toutes les marques (et pas seulement dans quelques unes retenues, comme le fait le judaïsme).
Surtout, les explications cherchent à instruire, et non à conduire les consommateurs et fidèles, sans leur permettre de savoir et/ou comprendre.

*
* *
En cette page internet vous trouverez :

- Un tableau récapitulatif des additifs alimentaires (ou adjuvants alimentaires) non conformes à la Tora

- Un autre tableau regroupant ceux non cachers (terme du judaïsme)

- Des extraits de l'opuscule (explications)

Rappel : © Copyright Hervé Taïeb 2013-2018. Ce travail est une propriété intellectuelle protégée. Tous les droits sont réservés à l'auteur. La copie ou reproduction, la traduction, l'utilisation des idées, intégralement ou partiellement, sont interdites.
Ne "copiez/collez" rien de cette page sur votre site, blog, etc. Pour aider la diffusion de la Tora, placez un lien vers cette page.
Car, malheureusement, je suis régulièrement plagié, spolié de mon travail par des copier/coller et par des sites voyous qui exploitent mon site.
A ceux qui sont honnêtes : merci de votre compréhension.

*
* *

Additifs alimentaires non conformes à la Tora ou douteux classés par leur code (E...)

Ce qui suit est fait pour les Israélites et Israélistes, et peut aussi être utile aux (par ordre alphabétique) : bney Noa’h (appelés aussi Noa’hides), Juifs, Musulmans, végans, végétaliens, végétariens.
Si vous avez une bonne raison d'ajouter ou supprimer un additif à ce tableau, merci de prendre contact .
Après ce tableau se trouve une liste résumée, plus facile à consulter et plus courte à imprimer.
Code
Nom de l'additif. Explication résumée.
Un code précédé de ** renvoie aux explications dans "les coagulants du lait"
Famille
E101
 
Vitamine B2 ou G. Riboflavine. Lactoflavine. Parfois issu d'animaux (espèces diverses ou indéterminées), œufs ou lait.
Colorant
 
E101i
 
Vitamine B2 ou G. Riboflavine. Lactoflavine. Parfois issu d'animaux (espèces diverses ou indéterminées), œufs ou lait.
Colorant
 
E101ii
Riboflavine 5' phosphate. Produite à partir de la riboflavine (voir E101)
Colorant
E101iii
Riboflavine de Bacillus subtilis. Parfois extrait de rein de porc
Colorant
E101a
Riboflavine. Vitamine B2. Parfois issue d'animaux, oeufs ou lait.
Colorant
E120
Rouge cochenille. Colorant rouge issu d'insectes (cochenilles)
Colorant
E161g
Canthaxanthine. Colorant parfois issu de crustacés.
Colorant
E161j
 
Astaxanthin. Color.douteux. Caroténoide parfois utilisé pour l'alim.humaine. Peut être issu de crustacés.
Colorant
 
E170
Carbonate (acide) de calcium. Douteux : parfois extraits d'os d'animaux
Colorant
E170i
Carbonate (acide) de calcium. Douteux : parfois extraits d'os d'animaux
Colorant
E170ii
Carbonate (acide) de calcium. Douteux : parfois extraits d'os d'animaux
Colorant
E304
Palmitate d'ascorbyle. Douteux : pas toujours d'origine végétale.
Antioxydant
E305
Stéarate d'ascorbyle. Composé de stéarate (voir E430/E431)
Antioxydant
E322
Lécithines. Parfois issu d'oeufs, parfois de graisses animales
Antioxydant
E322i
Lécithine. Parfois issu d'oeufs, parfois de graisses animales
Antioxydant
E322ii
Lécithine hydrolysée. Parfois issu d'oeufs, parfois de graisses animales.
Antioxydant
**E325
Lactate de sodium. Douteux : peut contenir de la rennine de porc.
Antioxydant
**E326
Lactate de potassium. Douteux : peut contenir de la rennine de porc.
Antioxydant
**E327
Lactate de calcium. Douteux : peut contenir de la rennine de porc.
Antioxydant
**E328
Lactate d'ammonium. Douteux : peut contenir de la rennine de porc.
Acidifiant
**E329
Lactate de magnésium. Douteux : peut contenir de la rennine de porc.
Acidifiant
E383
 
Glycérophosphate de calcium. Composé de glycérine, souvent d'origine animale.
Épaississant
 
E387
 
Oxystéarine. Mélange de glycérides et d'acide stéarique parfois fabriqués à base de porc.
Antioxydant
 
E390
 
Thiodipropionate de distéaryle. Douteux si composé de stéarates (E430/E431).
Antioxydant
 
E422
Glycérine/glycérol (souvent d'origine animale)
Divers
E428
Gélatine. Issu de porcs, volailles, bovins, etc.
Épaississant
E429
Peptone. Hydrolyse de protéines d'animaux ou du lait ou végétales.
Émulsifiant
E430
Stéarate (composant du savon) souvent d'origine animale
Émulsifiant
E431
Stéarate (composant du savon) souvent d'origine animale
Émulsifiant
E432
 
Polysorbate 20. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétale)
Émulsifiant
 
E433
 
Polysorbate 80. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétale)
Émulsifiant
 
E434
 
Polysorbate 40. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétale)
Émulsifiant
 
E435
 
Polysorbate 60. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétale)
Émulsifiant
 
E436
Tristéarate (stéarate : composant du savon) souvent d'origine animale
Émulsifiant
E441
 
Gelatine (ancien numéro) ou huile de colza superglycérinée hydrogénée. Composé de glycérine (voir E422)
Émulsifiant
 
E445
Esters glycériques/glycéroliques. Glycérine : souvent d'origine animale
Émulsifiant
E446
Succistéarine. Ester d'acides succinique et stéarique (voir E570).
Émulsifiant
E470
Acides gras d'origine indéterminée (parfois animale, parfois végétale)
Émulsifiant
E470i
 
Sels de sodium/potassium/calcium d'acides gras (parfois d'origine animale)
Émulsifiant
 
E470ii
Sels de magnésium d'acides gras (parfois d'origine animale)
Émulsifiant
E471
 
Monostéarine. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétale)
Émulsifiant
 
E472a
Acétoglycérides. Parfois fabriqué à partir de graisses animales.
Émulsifiant
E472b
Lactoglycérides. Parfois fabriqué à partir de graisses animales.
Émulsifiant
E472c
 
Citroglycérides. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétales)
Émulsifiant
 
E472d
 
Esters tartriques de mono et di-glycérides. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétales)
Émulsifiant
 
E472e
 
Diglycérides d'acides gras. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétales)
Émulsifiant
 
E472f
 
Esters mixtes de mono et di-glycérides. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétales)
Émulsifiant
 
E472g
 
Monoglycérides succinyles. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétales)
Émulsifiant
 
E473
 
Esters de saccharose d'acides gras. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétales)
Émulsifiant
 
E473a
 
Oligoesters de saccharose. Issu ou composé de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétales)
Émulsifiant
 
E474
 
Saccharoglycérides. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétale)
Émulsifiant
 
E475
 
Esters polyglycériques. Issu de matières grasses d'origine indéterminée (animale ou végétale)
Émulsifiant
 
E476
 
Polyricinoléate de polyglycérol. Douteux. A base d'huile de ricin, d'autres ingrédients d'origine animale (glycérine/glycérol) peuvent s'y trouver.
Émulsifiant
 
E477
Polyricinoléate de propylène glycol. Douteux, comme le E476.
Émulsifiant
E478
 
Esters glycéroliques. Mélange avec du E422 qui est souvent d'origine animale
Émulsifiant
 
E479
Huile de soja mélangée à des matières d'origine animale ou végétale.
Émulsifiant
E479b
 
Esters glycériques d'acides gras. Issu de mat. grasses animales ou végétales
Émulsifiant
 
E481
Stéaroyllactylate de sodium. Composé de stéarate (voir E430/E431)
Émulsifiant
E481i
Stéaryl de sodium lactylé. Composé de stéarate (voir E430/E431)
Émulsifiant
E481ii
Oléyl de sodium lactylé. Parfois fabriqué de graisses animales.
Émulsifiant
E482
Stéaroyllactate de calcium. Parfois fabriqué de graisses animales.
Émulsifiant
E482i
Stéaryl de calcium lactylé. Parfois fabriqué de graisses animales.
Émulsifiant
E482ii
Oléyl de calcium lactylé. Parfois fabriqué de graisses animales.
Émulsifiant
E483
Tartrate de stéaryle. Composé de stéarate (voir E430/E431).
Divers
E484
Citrate de stéaryle. Composé de stéarate (voir E430/E431).
Émulsifiant
E485
Stéaroylfumarate de sodium. Composé de stéarate (voir E430 E431).
Émulsifiant
E486
Stéaroylfumarate de calcium. Composé de stéarate (voir E430/E431).
Émulsifiant
E487
 
Laurylsulfate de sodium. Issu de mat. grasses d'origine indéterminée (animale ou végétale)
Émulsifiant
 
E488
 
Mono- et di-glycérides éthoxyles. Composé de glycérine (voir E422), fusionné sur une base de saindoux
Émulsifiant
 
E491
Monostéarate de sorbitane. Composé de stéarate (voir E430/E431).
Émulsifiant
E492
Tristéarate de sorbitane. Composé de stéarate (voir E430/E431).
Émulsifiant
E493
 
Monolaurate de sorbitane. Issu de mat. grasses d'origine indéterminée (animale ou végétale)
Émulsifiant
 
E494
 
Monooléate de sorbitane. Issu de mat. grasses d'origine indéterminée (animale ou végétale)
Émulsifiant
 
E495
 
Monopalmitate de sorbitane. Issu de mat. grasses d'origine indéterminée (animale ou végétale)
Émulsifiant
 
E496
 
Trioléate de sorbitane. Issu de mat. grasses d'origine indéterminée (animale ou végétale)
Émulsifiant
 
E500
 
Carbonate (acide) de sodium. Douteux selon de rares sources : peut être produit avec du E170i (voir E509)
Acidifiant
 
E500i
 
Carbonate de soude (ancien nom). Douteux selon de rares sources : peut être produit avec du E170i (voir E509)
Acidifiant
 
E509

 
Chlorure de calcium. Douteux : peut être produit avec du E170i (un procédé industriel utilise du sel+E170i+ammoniac donne du E500, E500i et du E509)
Épaississant

 
E542
Phosphate d'os. Résidu de la combustion d'os d'animaux divers.
Acidifiant
E550
 
Silicates de sodium. Douteux : peut être produit avec du carbonate de sodium douteux (voir E500i)
Divers
 
E550i
 
Silicate de sodium. Douteux : peut être produit avec du carbonate de sodium douteux (voir E500i)
Divers
 
E550ii
 
Métasilicate de sodium. Douteux : peut être produit avec du carbonate de sodium douteux (voir E500i)
Divers
 
E570
Acide gras ou stéarique. Composé de stéarate (voir E430/E431).
Acidifiant
E572
Stéarate de magnésium. Composé de stéarate (voir E430/E431).
Épaississant
E573
Stéarate d'aluminium. Composé de stéarate (voir E430/E431).
Émulsifiant
E620
 
Acide glutamique, glutamates. Douteux : parfois extraits de matières animales mal identifiées.
Exhausteur
 
E621
Glutamate monosodique. Composé du E620 qui est douteux.
Exhausteur
E622
Glutamate monopotassique. Composé du E620 qui est douteux.
Exhausteur
E623
Glutamate de calcium. Composé du E620 qui est douteux.
Exhausteur
E624
Glutamate d'ammonium . Composé du E620 qui est douteux.
Exhausteur
E625
Glutamate de magnésium. Composé du E620 qui est douteux.
Exhausteur
E626
 
Acide guanylique (guano=fiente). Douteux. Parfois issu de levures, sardines ou viandes
Exhausteur
 
E627
Guanylate de sodium. Composé du E626 qui est douteux.
Exhausteur
E628
Guanylate de potassium. Composé du E626 qui est douteux.
Exhausteur
E629
Guanylate de calcium. Composé du E626 qui est douteux.
Exhausteur
E630
Acide inosinique. Douteux. Parfois issu de sardines ou viandes.
Exhausteur
E631
Inosinate de sodium. Composé du E630 qui est douteux.
Exhausteur
E632
Inosinate de potassium. Composé du E630 qui est douteux.
Exhausteur
E633
Inosinate de calcium. Composé du E630 qui est douteux.
Exhausteur
E634
Ribonucléotides calcique. Mélange du E629 douteux et E633 douteux.
Exhausteur
E635
Ribonucléotides disodique. Mélange du E627 douteux et E631 douteux.
Exhausteur
E640
 
Glycine, glycinate de sodium. Douteux. Parfois issu de proteines animales mal identifiées ou gélatine.
Exhausteur
 
E904
Résine de shellac ou gomme-laque. Issu d'insectes.
Divers
E909
Spermaceti ou cire de blanc de baleine. Issu d'organes de cétacés.
Divers
E910
 
Ester de cires. Esters d'un acide gras pouvant provenir de poissons ou crustacés (copépodes).
Divers
 
E911
Esters méthyliques d'acides gras. Se reporter au commentaire du E910
Divers
E912
 
Ester de l'acide montanique. Douteux. Peut contenir du glycérol (E422). Extrait d'une cire extraite par solvants
Divers
 
E913
Lanoline. Produit issu d'animaux.
Divers
E914
 
Cire de polyéthylène oxydée. Douteux. Produit de synthèse issu du pétrole.
Divers
 
E915
Ester de colophane. Douteux. Peut contenir du glycérol.
Divers
E920
 
Cystéine. Lcystéine dérivés. Peut être produit depuis des plumes ou poils d'animaux, voire des cheveux humains.
Divers
 
E921
Cystine. Composé à partir de la cystéine (E920).
Divers
E1000
 
Acide cholique. Parfois synthétique, parfois issu de bovins ou d'autres vertébrés.
Émulsifiant
 
E1001
 
Sels et esters de choline. Douteux. Peut être composé du E1000 douteux.
Émulsifiant
 
E1001i
Acétate de choline. Douteux. Peut être composé du E1000 douteux.
Émulsifiant
E1001ii
Carbonate de choline. Douteux. Peut être composé du E1000 douteux.
Émulsifiant
E1001iii
Chlorure de choline. Douteux. Peut être composé du E1000 douteux.
Antioxydant
E1001iv
Citrate de choline. Douteux. Peut être composé du E1000 douteux.
Émulsifiant
E1001v
Tartrate de choline. Douteux. Peut être composé du E1000 douteux.
Émulsifiant
E1001vi
Lactate de choline. Douteux. Peut être composé du E1000 douteux.
Émulsifiant
**E1100
Amylases. Parfois issu de pancréas de porcs.
Divers
**E1104
Lipases. Parfois issu de pancréas de porcs.
Exhausteur
**E1405
 
Amidon traité aux enzymes, amidon modifié. Peut être modifié par traitement avec de l'amylase (E1100).
Épaississant
 
E1411
 
Glycérol de diamidon, diamidon glycériné, amidon, amidon modifié. Composé avec de la glycérine ou glycérol, voir E422.
Épaississant
 
E1423
 
Glycérol de diamidon acétylé, diamidon acétylé, amidon, amidon modifié. Composé avec de la glycérine ou glycérol, voir E422.
Épaississant
 

Les consommateurs israéliens ou voyageant en Israël ne doivent pas penser qu'en Israël tout est conforme à la Tora. Certains produits d'importation peuvent contenir un ou plusieurs de ces additifs. L'actuel état d'Israël est encore un état juif. Pour rappel : judaïsme et israélisme sont deux religions différentes.


Liste résumée des additifs non conformes à la Tora
Vous pouvez imprimer les quelques lignes qui suivent, et les conserver dans vos cabas à provisions ou avec votre liste de courses. (Pour n'imprimer que ce résumé : sélectionner la partie à imprimer en maintenant le clic gauche de la souris. Dans les paramètres pour l'impression, demandez l'impression de la sélection uniquement).
Cette liste résumée étant mise en ligne, si vous disposez d'un smartphone et d'un accès internet vous pouvez la consulter depuis un supermarché, par exemple.
Additifs non conformes à la Tora :
E101, 120, 161, 170, 304, 305, 322, **325 à **329, 383, 387, 390, 422, 428 à 436, 441, 445, 446, 470 à 479, 481 à 488, 491 à 496, 500, 509, 542, 550, 570, 572, 573, 620 à 635, 640, 904, 909, 910 à 915, 920, 921, 1000, 1001, 1100, 1104, 1405, 1411, 1423, 1443, 1517, 1518, 1520, 1521.
** = Compatibles avec la Tora. Des explications se trouvent dans "les coagulants du lait".

- Fin des additifs non conformes à la Tora -



*
* *


Additifs alimentaires non cachers לא כשר ("casher", "kasher", "kosher", "kacher", "kascher", "cascher", "kocher") c'est à dire "non conformes au judaïsme, selon les règles du judaïsme".

Ces additifs sont pourtant conformes à la Tora.

Certains ne figurent pas dans les listes officielles du judaïsme, bien qu'ils le devraient. Ils sont ajoutés dans celle ci-dessous, et sont repérés par **** devant le commentaire.

Code
Nom de l'additif. Explication résumée.
Famille
E161c
 
Cryptoxanthine. **** Colorant jaune parfois issu de végétaux, d'oeufs ou de bovins.
Colorant
 
E163
Anthocyan(es)(ines)(ins). Douteux s'il provient de l'industrie vinicole.
Colorant
E181
 
Tanins alimentaires. **** Peuvent provenir du vin ou de l'industrie vinicole.
Colorant
 
E334
Acide tartrique. Acide du raisin. Douteux : déchets de l'industrie vinicole.
Acidifiant
E335
Tartrates de sodium. Issu du E334 qui est douteux.
Acidifiant
E335i
Tartrate monosodique. Issu du E334 qui est douteux.
Acidifiant
E335ii
Tartrate disodique. Issu du E334 qui est douteux.
Acidifiant
E336
Tartrate de potassium. Issu du E334 qui est douteux.
Acidifiant
E336i
Tartrate monopotassique. Issu du E334 qui est douteux.
Acidifiant
E336ii
Tartrate dipotassique. Issu du E334 qui est douteux.
Acidifiant
E337
Tartrate de potassium sodium. Issu du E334 qui est douteux.
Acidifiant
E353
Douteux. Acide métatartrique. Souvent extrait du vin ou de l'ind.vinicole.
Acidifiant
E354
Douteux.Tartrate de calcium. Sel de calcium du E334 qui est douteux.
Acidifiant
E399
 
Lactobionate de calcium. **** Composé d'acide lactobionique (produit d'oxydation du lactose).
Émulsifiant
 
E963
Tagatose. **** Produit à partir de lactose, lui-même issu du lait.
Édulcorant
E966
Lactitol. Produit à partir de lactose, lui-même issu du lait.
Édulcorant


Les additifs qui suivent sont déclarés "non cachers" sur les listes du judaïsme, sans expliquer pourquoi. Aucune raison apparente ne s'en détache. Ils sont conformes à la Tora.

Code
Nom de l'additif. Explication résumée.
Famille
E462
Ethylcellulose, cellulose + traitement chimique et/ou transgénique.
Émulsifiant
E480
Sulfosuccinate dioctylique de sodium
Émulsifiant



*
* *

Extraits de l'opuscule

Les commentaires qui suivent semblent fustiger le judaïsme. En réalité, ils cherchent le rétablissement de la Tora, que le judaïsme a longtemps prétendu représenter. Durant plus de deux millénaires le judaïsme a supplanté la Foi d'Israël et s'est imposé au peuple d'Israël en prétendant être sa religion. C'est pourquoi les positions du judaïsme sont démenties.
Ce qui est écrit est tourné vers un futur en lequel le peuple d'Israël aura compris que le judaïsme l'a égaré, et en lequel le peuple d'Israël aura abandonné le judaïsme pour revenir à la Tora. C'est pourquoi le passé est parfois employé à propos du judaïsme.
Deux mille ans de judaïsme, environ, n'ont apporté à Israël qu'exil, persécutions et tourments.
Lorsque Israël est fidèle à l'Éternel, Israël vit en paix et dans la prospérité. Toute l'histoire biblique l'indique.

*
* *

Dans l'ordre du Texte (la Tora), nous trouvons les principales lois alimentaires suivantes :

- Ne pas consommer de la viande avec son sang
(Genèse, IX, 04 ; répétition en Deutéronome, XII, 23).
C'est surtout le sang qui est interdit à la consommation (lire les références qui suivent).
Le judaïsme, à ne plus confondre avec la Foi d'Israël ou israélisme, pratique le salage de la viande. La Tora ne le demande pas. Ce ne doit pas être pratiqué.
Cette opération de salage est appelée par le judaïsme "cachérisation de la viande". Après salage la viande est lavée. Le sel est supposé avoir attiré et retenu le sang pour l'emporter lors du lavage. En fait, la viande conserve une partie du sel. Ce dernier retient en effet du sang au lieu de le laisser s'écouler naturellement de la viande. Cette pratique du judaïsme peut donc être contraire à la Tora qui, pour rappel, n'en demande rien. Il ne faut pas se livrer à cette pratique du judaïsme.
Avant cuisson, sans salage laissez le sang s'écouler naturellement de la viande sur une grille ou une planche à découper légèrement inclinée. Lorsque il n'y a plus d'écoulement de sang la viande est prête à cuire ou griller.

- Ne pas consommer de viande dite טרף "taréf" ou טרפה "tréfa"
("taréf" au masculin, "tréfa" au féminin ; de nos jours les deux termes sont employés, souvent à tort) (Exode XXII 30 ; pas de répétition)

Ce commandement demande de ne pas consommer la viande d'un animal qui a été la proie d'autres animaux. A l'époque biblique, une telle dépouille, celle d'une brebis par exemple, aurait peut-être été consommée pour ne pas être totalement perdue.

Ce commandement se rapproche de celui exprimé en Deutéronome, XIV, 21 qui interdit la consommation de tout "cadavre" (כל נבלה).

Une étude plus complète se trouve vers la fin de cet opuscule. Car, ce commandement a été très mal compris et appliqué par le judaïsme, qui a prétendu être la religion d'Israël durant des millénaires. Dans cette même étude se trouve aussi le sujet de l'abattage rituel juif, pratiqué à tort au nom de la Tora.
En outre, ce qui suit rappelle les pratiques du judaïsme en en parlant au passé. Car, l'avenir du peuple d'Israël ne peut se concevoir dans le judaïsme, mais dans la Tora. Le judaïsme appartient au passé.

- Ne pas faire cuire de viande de chevreau dans le lait de sa mère
(Exode, XXIII, 19 ; répétitions en Exode, XXXIV, 26 ; Deutéronome, XIV, 21).
Une étude plus complète de ce commandement se trouve à la fin de cet opuscule. Car, ce commandement a été appliqué de manière exagérée par le judaïsme.

- Ne pas consommer certaines graisses d'un animal
(Lévitique, III, 17, répété en Lévitique, VII, 23-25).
Ce serait les parties indiquées en versets 3-4 du même chapitre (III) pour les bovins, 9-10 pour les ovins, et 14-15 pour les caprins, soit : la graisse qui recouvre les intestins (ou plus globalement les "organes internes"), de même que la graisse qui adhère aux deux reins (parfois traduit par "rognons").

- Ne pas consommer de sang
(Lévitique, III, 17 ; répétitions en : Lévitique, VII, 26-27 ; Lévitique, XVII 10-14 ; Deutéronome, XII, 16 ; Deutéronome, XII, 23-25).

- Certains animaux seulement sont autorisés à la consommation.
Il est utile de souligner que les interdictions alimentaires portent sur le règne animal, uniquement. Car, le Lévitique, chapitre XI, en employant le terme חיה "animal" (littéralement "vivante", de נפש חיה "être vivant") désigne ce règne au sens de la Tora. Ne sont donc pas concernés par les interdits :
- Le règne végétal, qui n'est pas נפש חיה "être vivant" au sens de la Tora (se reporter à "La Bible Plus Justement" et au récit de la Création).
- Le règne minéral.
- Les micro-organismes. Ces derniers sont des organismes vivants pour la biologie, mais ils n'appartiennent pas aux "vivants" au sens de la Tora. De nos jours, la connaissance de micro-organismes tels que les bactéries, champignons, algues, etc. peut poser la question, surtout concernant les bactéries. Mais, il faut s'en tenir à ce qui est appelé נפש חיה "être vivant" dans la Tora. Les bactéries n'en font pas partie.
Ces remarques trouveront leur importance dans ce qui suit, car les micro-organismes sont abondamment employés dans l'industrie alimentaire.
Revenant aux animaux, sont conformes à la Tora :
- Parmi les animaux terrestres : ceux qui produisent un sabot divisé en plusieurs parties, et qui ruminent (Lévitique, XI, 2-8 ; répété en Deutéronome, XIV 4-6).
- Parmi les animaux qui vivent dans l'eau : ceux qui ont des nageoires et des écailles (Lévitique, XI, 9-11 ; répété en Deutéronome, XIV, 9).

Ne sont pas conformes à la Tora :
Concernant les volatiles, la Tora nous donne une liste d'espèces à ne pas consommer, en Lévitique, XI, 13-19 ; répété en Deutéronome, XIV, 12-18. Toutefois, la répétition comporte quelques différences parmi les espèces. Certaines ne sont plus identifiées avec certitude (la perte du langage en est la principale cause). Parmi celles identifiées, à ne pas consommer, figurent : les aigles, les corbeaux, les autruches, les mouettes, les chouettes, les hiboux, les cigognes, les hérons, et d'autres encore, tous ces volatiles incluant leurs diverses variétés.

Les insectes volants ne sont pas conformes à la Tora (Lévitique, XI, 20-23, répété en Deutéronome, XIV, 19). Il existe cependant quelques exceptions exprimées en Lévitique, XI, 21-22, mais il faut souligner que la perte du langage ne permet pas d'identifier avec certitude les espèces citées par le verset 22. De plus, la répétition en Deutéronome, XIV, 19 semble interdire tous les insectes volants, sans exception.

Les שרץ se prononce "shérets" soit les "rampants" ne sont pas conformes à la Tora (Lévitique, XI, 41-42). La Tora nomme ainsi, שרץ "rampants", tous les animaux qui se meuvent au ras du sol, sur des pattes ou sur le ventre. Ceci inclut des insectes de même que des mammifères et reptiles, indistinctement de leur classification zoologique (la Tora n'a pas les mêmes critères de classification que la zoologie). Des exemples sont donnés depuis le verset 29. Selon certaines traductions : taupes, rats, lézards, hérissons, salamandres, limaces, caméléons. Il est néanmoins rappelé que la perte du langage rend incertaines les traductions.

*
* *

L'attention est aussi attirée sur :
- L'additif E1503 est une huile végétale de ricin. Il est parfois encore nommé en anglais "castor oil" (soit "huile de castor" en français) d'un ancien nom anglais qui n'a plus lieu d'être. L'huile végétale a remplacé l'ancienne huile fabriquée à partir de glandes à graisse du castor. Une définition officielle (JECFA) de l'additif E1503 précise qu'il s'agit d'huile obtenue à partir des graines de ricin (semences de ricinus communis, famille des euphorbiacées). (JECFA : Joint Expert Committee on Food Additives). Il s'agit essentiellement de triglycéride de l'acide ricinoléique, une huile végétale donc.

- Les cosmétiques, sont souvent ignorés. Certes, ils ne sont pas faits pour être mangés. Cependant, les rouges à lèvres le sont plus ou moins. Certains ont été fabriqués avec des matières animales (de cétacés). Ce type de production est de moins en moins courant, mais il peut encore exister. De plus, certains pigments employés pourraient aussi se trouver dans la liste qui précède.

- Les dentifrices ne sont pas vraiment des produits alimentaires, cependant ils peuvent contenir de la glycérine et d'autres composants incompatibles avec la Tora.

- Vins : il est bien regrettable que leurs compositions soient encore si peu détaillées. Comme pour tout produit de consommation, l'ensemble de ce qui a été employé pour composer un vin devrait être listé sur l'étiquette. Malheureusement, ce n'est pas obligatoire, sauf pour certains allergènes, et en certains pays seulement.
.../...



Les décisions du judaïsme ne trouvent aucun fondement dans la Tora, mais relèvent de la mauvaise compréhension et de l'exagération. Les exemples fournis par le judaïsme montrent à quel point il est possible de s'éloigner d'un commandement et s'attacher à d'autres choses non demandées. Ce n'est pas le seul exemple d'écarts du judaïsme de la Tora.

Nul n'a le droit de se servir de la Tora, de la religion, pour imposer ses choix personnels, ses vues ou ses distorsions, aux autres.
La Tora a été écrite pour qu'on puisse s'y référer, et pour qu'elle ne soit pas déformée.

Deux mille ans de judaïsme, environ, n'ont apporté à Israël qu'exil, persécutions et tourments.
Lorsque Israël est fidèle à l'Éternel, Israël vit en paix et dans la prospérité. Toute l'histoire biblique l'indique.

*
* *

- Téléchargez l'opuscule, vous n'avez rien à perdre, ni à payer -