Translation תרגום
 

















 


Attention aux homonymes. Ni cardiologue, ni golf, ni château, ni star, ni ami des stars, mais Hervé Taïeb auteur indépendant, l'israéliste.

Biographie sommaire

Fils d'Israël, né juif en 1960 à Tunis (Tunisie) dans une famille dite "séfarade" (Juifs d'Afrique du Nord).
Après plusieurs années d'études de la Bible et du judaïsme, il rompt avec sa religion de naissance. Celle-ci apparaît trop dérivée. Le nouveau but cherche à retrouver et recréer l'israélisme, la religion d'Israël.
Depuis, il ne se dit plus juif, mais israéliste.

Le parcours religieux commence par le très traditionnel "talmud Tora" (enseignement du judaïsme) suivi de la "bar mitsva" (passage à la majorité religieuse, selon le judaïsme, à l'âge de treize ans).
Insatisfait de cet enseignement, une étude biblique personnelle est commencée en 1985. Elle commence à révéler des dérives du judaïsme. Ces constats conduisent à des travaux écrits qui débutent en 1993.

Le premier livre, "La Bible Plus Justement" (LBPJ), est publié en 1999 sous forme de livre "papier", imprimé. Il est publié par auto-édition. Car, les quelques maisons d'édition susceptibles de l'éditer refusent un auteur trop peu connu et un ouvrage trop peu commercial. De plus, l'activité de ces éditeurs est surtout réservée à la liturgie juive, alors que LBPJ est un livre d'analyse, et opposé aux idées établies.
La seule voie possible est alors l'auto-édition. Une première édition de "La Bible Plus Justement" paraît donc ainsi en décembre 1999. Il est réédité en 2012 sous forme de livre numérique.
Quelques mois plus tard, en 2000, un site Internet est créé. La présence dans l'Internet est ininterrompue depuis.

Entre 1998 et 2009 des dialogues et rencontres avec des représentants de la communauté juive ont tenté d'exposer ses dérives au judaïsme, mais, en vain.

En 2009, une séparation totale du judaïsme est apparue nécessaire pour restaurer et rétablir les bases de l
'israélisme .

L'autre parcours, littéraire, débute en l'an 2000 avec l'écriture du premier tome d'un roman prévu pour être une trilogie. Le roman est intitulé "Les Miséreux". Il est terminé vers la fin de l'an 2001.
Les premières difficultés rencontrées avec les éditeurs, pour "La Bible Plus Justement", ne sont pas oubliées. C'est pourquoi le roman, "Les Miséreux", n'est proposé à aucun éditeur.
Le premier volume est donc lui aussi auto-édité, sous forme de livre imprimé. Ce n'est cependant pas la fin des obstacles. Le manque d'intérêt des libraires et le dédain pour l'auto-édition en font un ouvrage marginal, aussi marginal que ses personnages, des sans-abri parisiens.
Les deux autres tomes sont toutefois écrits les années suivantes. Mais, ils ne font pas l'objet d'une édition sur papier. Car, avec la solution de l'auto-édition, celle du livre numérique est employée aussi, bien que balbutiante à cette époque.
Les trois tomes, sous forme de livres numériques, sont donc mis à la disposition du public dans l'Internet, en accès libre et gratuit.
La lecture des trois tomes du roman est alors appréciée des lecteurs, dont beaucoup de lectrices.

Le roman "Les Miséreux" a souvent trouvé de l'intérêt au Québec.
En religion, "La Bible Plus Justement" est très apprécié en Afrique.
Le site Internet est très fréquenté par le public francophone, mais aussi par les internautes des États Unis d'Amérique.
D'une manière générale, le roman et les écrits en religion intéressent de plus en plus un public croissant.



Biographie sommaire, selon ce qui a pu être lu ou entendu :

"Il en a gros sur la patate". C'est vrai.
"Tu es sur tous les fronts". C'est vrai.
"Tu ne peux être sur tous les fronts". C'est vrai.
"Un moraliste". C'est vrai.

"Un écorché vif". C'est faux.
"Il est Karaïte". C'est faux.
"Un provocateur". C'est faux.

Et aussi :
- "C'est de penseurs comme toi que renaîtra le Sanhédrin."
- "Vous menez un combat dans l'ombre et vous n'avez jamais baissé les bras. Bravo."
- "Vous démontrez l'existence des anneaux de Saturne."
- "Je remercie Dieu d'avoir dirigé notre route vers tes écrits, sinon je ne pratiquerais plus aucune religion."
- "Vous avez une grande mission."
- "Par tes seuls écrits basés sur du concret, sur la seule et unique, la Torah, aujourd'hui ma famille et moi-même avons trouvé un sens à notre vie."
- "L'Israélisme, Dieu t'a guidé pour le faire revivre et aujourd'hui tu n'est plus seul !!!"
- "Respectueusement."
- "A travers l'Israélisme nous nous retrouvons et nous sentons revivre !!!"
- "Vous avez fait un travail remarquable."
- "Qu'Achem vous prête main forte afin que ses vrais commandements soient rétablis tel qu'ils doivent l'être !"
- "Qu'Hachem vous protège et bénisse toutes vos actions."
- "Encore une fois merci, Hervé."
- "Je tiens à vous remercier du fond du cœur pour votre extraordinaire travail."
- "Merci et encore bravo, que Hachem vous guide."

Mais aussi... :
- "Vous voulez avoir raison !"
- "Tu crois avoir la science infuse !"
- "On ne peut pas parler, avec vous !"
- "Alors, ils ont tous tort, tous ces barbus !? Et vous, tout seul, vous avez raison !?"
- "Vous vous croyez plus intelligent que tout le monde !"
- "Avec toi, tout le monde est bête. Tu te crois le plus intelligent du monde."
Hélas, encore :
- "Hervé ! T'es en train de nous dire que t'es le nouveau Jésus ?!"
- "T'as fumé quoi ?"
- "T'as fumé tes téphilines ?"
- "Complètement jeté, ce mec !"
- "Déjanté !"
- "Vraiment taré !"
- "Allez vous faire soigner !"
- "Torquemada !"
- "lui casser la gueule !"
etc. etc. etc. ...
Les "préférés" :
- "Allez vous repentir sur la tombe des rabbanim !"
(rabbanim : rabbins en hébreu)
- "Allez plutôt au cours du rav untel !" (ou tel autre)
(rav : rabbin, en hébreu)

* * * * * * *



En réponse aux détracteurs

Avez-vous remarqué, ci-dessus,
que ces détracteurs n'ont aucune argumentation ? Lorsqu'ils n'en ont plus, ils finissent toujours de cette façon : sans pouvoir défendre le sujet, ils s'attaquent à la personne, avec des propos injurieux, des jugements de valeur, des moqueries, etc.
Hélas, d'autres sont bien plus vicieux. Visitez cette page :
l'armée rabbinique
Malheureusement, des uns ou des autres plus vicieux, ce genre de réactions au ras du sol ne se rencontre pas uniquement en religion, mais dans différents domaines tels que le professionnel et le privé. Hélas encore, je l'ai vécu, je l'ai subi aussi.

Il existe une explication à ces propos et réactions :
- "Tu dis des vérités qui dérangent."
Cette explication ne correspond pas à tout, mais elle est en effet à retenir. Dans certains cas, pour certaines personnes, des vérités ne peuvent être admises parce qu'elles dérangent ce qui est fortement établi, des sources d'intérêt ou de pouvoir, des positions sociales qui peuvent être individuelles, collectives et/ou communautaires, etc.
Malheureusement encore, cela ne se rencontre pas uniquement en religion, mais aussi dans d'autres domaines tels que le professionnel et le privé. Je l'ai vécu. J'ai subi de telles plaies qui gangrènent une vie en société.
Si on n'y fait rien, elles continueront d'empoisonner la vie, et peuvent toujours s'étendre. Alors je fais ce que je peux contre les plaies.
Hervé Taïeb



Autobiographie

A mon grand regret, je peine à convaincre ceux qui s'obstinent, s'entêtent à suivre un chemin qu'ils n'ont même pas choisi, mais qu'on leur a présenté comme une certitude qu'ils n'ont jamais remise en question. Ils y avancent aussi aveugles que bêtement convaincus.
S'ils étaient nés dans une religion, ils défendraient stupidement les chemins de celle-ci.
S'ils étaient nés dans une autre, ils défendraient stupidement les chemins de cette autre.
Je n'ai pas de statistiques en ce domaine, mais je pense que c'est ce qui arrive dans 90 à 99% des cas.
Personnellement, aucune religion ne me satisfait sinon l'israélisme que je m'efforce de retrouver et restaurer. Je cherche le bon chemin, je partage ce que je comprends et j'invite tous ceux qui le souhaitent à cheminer sur un sentier recherché et pris après réflexion.

Hervé Taïeb



Propos d'un rabbin, sur un réseau social (octobre 2011) :
Début de citation
AVERTISSEMENT : Que ce soit bien clair pour tout le monde, "l’israëlisme" n’est qu’un amalgame d’aberrations et d’interprétations erronées s’appuyant soit disant sur des sources Toraniques. La procédure n’est pas nouvelle. Depuis deux mill...e ans, nos Sages ont eu à lutter contre des "théories novatrices" dénigrant le judaïsme traditionnel tel qu’il a été reçu par notre Maître, Moché Rabbenou et transmis au peuple d’Israël.
Il n’y a pas lieu ici de développer la polémique, mais il convenait absolument de prévenir ceux, qui par manque d’information ou par naïveté, aurait pu donner crédit à ces élucubrations.
Fin de citation

Cette offensive est un résumé assez représentatif de la position du judaïsme ou de dirigeants religieux, quelle qu'en soit la branche.
Avez-vous remarqué
que, comme expliqué précédemment, il n'y a aucun argument ? Il n'y a que des jugements de valeur, des railleries, des dénigrements, ...
De telles réponses sont toujours entendues, faites par des dirigeants religieux ou la population qui les soutient.
Être offensif, agressif et injurieux envers l'israélisme l'est aussi à mon adresse et envers mon travail. Ce genre de réaction ne fait du tort qu'à ceux qui se comportent ainsi, mais de tels comportements sont toujours trop nombreux, hélas, et, surtout, ces personnes prennent ainsi le pouvoir, et s'y maintiennent.
Le devant de la scène n'est occupé que par de telles personnes, sans laisser de place ou la parole aux autres, Juifs ou non, qui ne pensent pas comme eux et ne se comportent pas ainsi.
Dans l'exemple pris, les propos de ce rabbin, les reproches qu'il m'adresse et qu'il fait à mon travail devraient lui être faits. Ils lui correspondent, autant qu'à d'autres rabbins qui ont égaré et égarent encore le peuple d'Israël en l'éloignant de la Tora. Ses reproches, c'est le monde retourné.
Ce n'est pas moi, qui puise et cite mes sources dans la Tora, et seulement dans la Tora, qu'il faut vilipender. Car, les amalgames dont il parle, c'est dans le judaïsme qu'ils sont trouvés. Le judaïsme connaît énormément d'allégories, de comtes et légendes (Midrash), de symboles etc. le tout amalgamé à la Tora. Les ouvrages rabbiniques citent moins souvent la Tora que d'autres rabbins ou ouvrages rabbiniques.
Entre autres choses, encore, dire "Moché Rabbenou", c'est à dire "Moïse notre Rabbin", est une aberration trompeuse. Juifs et rabbins disent Moïse "leur Rabbin, leur Maître".
Mais, Moïse n'a jamais été rabbin. Le rabbinisme est un mouvement structurel et de pensée né un millénaire après l'époque de Moïse.
Manifestement, concernant les propos de ce rabbin, il lui faudrait un miroir. En fait, il leur faudrait un miroir, car ce n'est pas un cas isolé, hélas.
Manifestement, ce rabbin qui s'est exprimé ne sait rien de l' israélisme , ni même de la Tora. Croit-il en Dieu au moins ?
Il m'est arrivé de poser cette question à l'un d'eux, lors d'une entrevue, en son bureau. Sa réponse a été embrouillée, pas franchement affirmative.
J'attends qu'une étincelle de sincérité envers la religion d'Israël, et une autre de clairvoyance, animent ce rabbin et tous les autres, de même que tous les Juifs, et que ces deux étincelles, sincérité et clairvoyance, les ramènent à la Tora.
Si, un beau jour, ce rabbin, qui a fourni ce mauvais exemple, décidait d'être israéliste lui aussi, il serait le bienvenu, malgré ses mauvaises manières.

La Tora ne connaît pas de rabbin. Le rabbinisme est un mouvement dissident de la Tora . Il a donné naissance au judaïsme et à d'autres religions. Les Juifs, rabbins ou non, n'en ont pas conscience. Je le regrette profondément.

Mon fraternel souhait de shalom est adressé au peuple d'Israël et au peuple juif. Le shalom (bien-être, vie paisible) autant que possible est mon but. Pour cela, il faut revenir à la Tora.

Hervé Taïeb




















































































































































































 




 
/